lachonsleschiensFin du livre... mon impression est toujours la même quand au style très prenant de Brady Udall, à ses histoires originales. Ce gars est doué pour mener son récit, sans aucun doute.

Reste une question qui m’est venue à la moitié du livre... où veux-t’il en venir ? une sensation un peu étouffante qui arrive doucement, l’impression d’un « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » (surtout avec "Vernon", "Le serpent", "La beauté") qui me gêne un peu, alors que j’ai adoré "Burkeye le mormon", un personnage tout à fait étonnant, bourré de contradictions, ou "Le contraire de la solitude" un véritable hymne à la vie, à la différence, pour ne citer que ces deux nouvelles.

« Lâchons les chiens » est le premier livre de Brady Udall, et je n’ai plus qu’à ouvrir son roman "Le destin miraculeux d'Edgar Mint" qui éclaircira peut-être ma pensée.

Titre : Lâchons les chiens | Auteur : Brady Udall | Editeur : 10/18 | Thème : Littérature américaine  -  (zazieweb 22/05/2002)