25 août 2010

Lâchons les chiens

Fin du livre... mon impression est toujours la même quand au style très prenant de Brady Udall, à ses histoires originales. Ce gars est doué pour mener son récit, sans aucun doute. Reste une question qui m’est venue à la moitié du livre... où veux-t’il en venir ? une sensation un peu étouffante qui arrive doucement, l’impression d’un « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » (surtout avec "Vernon", "Le serpent", "La beauté") qui me gêne un peu, alors que j’ai adoré "Burkeye le... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 17:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2010

René Leys

août 2010 : Et à ce jour, "René Leys" reste toujours un de mes livres références. ------ Avignon retrouve son Festival, et avec lui le marché aux livres anciens ou d’occasions qui a lieu tous les jours cours Jean Jaurès : plaisir de s'y ballader et de trouver toujours de quoi alimenter ma boulimie de lecture. Il y a quelques jours, j’y ai déniché René Leys de Victor Segalen, dans la collection où je l’ai découvert, il y a quelques années, l’Imaginaire de Gallimard. Une collection sans annotation, idéale pour une première... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 16:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2010

Aimer à peine

Dans "Aimer à peine", Michel Quint imagine la rencontre des enfants des personnages de "Effroyables jardins" devenus adultes, englués dans l’héritage d’un passé trop lourd. Lui, enfant de résistant, Elle, enfant de nazi : le poids du passé, la culpabilité, la honte empêcheront l’aboutissement de l’amour dans une Allemagne d’après-guerre qui ne s’est pas débarrassée totalement de ses nazis. Un sujet difficile que Quint traite, comme dans son livre précédent, avec des mots justes, sensibles et sans aucune... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 août 2010

Les séquestrés d’Altona

Chaque famille renferme ses secrets, ses hontes plus ou moins "infâmes" qui se transmettent ou disparaissent (ce cousin dont on ne parle qu’à voix basse, cette tante dont le nom n’est jamais prononcé…). Dans "Les séquestrés d’Altona", c’est le terrible secret d’une famille industrielle allemande que l’on découvre après la seconde guerre mondiale dans un huis-clos troublant : le séquestré c’est Franzt, le fils aîné promis à un avenir prodigue mais qui revient détruit de la guerre. Mais avec lui sont enchaînés les... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2010

La reine des pommes

Lecture un peu lointaine de la Reine des pommes (qui reste mon préféré) et d’une demi-douzaine d’autres Chester Himes : peu portée pourtant sur le roman policier (attention, je ne dénigre rien, ni ne classifie une littérature meilleure qu’une autre… question de feeling, de recherche personnelle simplement) ces livres m’ont laissé un excellent souvenir et de très bons moments de lecture. Puis en parallèle, la connaissance du parcours de Himes : la rue, la prison, le racisme et l’écriture révélatrice.
Posté par lireaujardin à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 août 2010

Nocturne indien

J’ai suivi le parcours, absurde certes, comme le revendique l’auteur, d’un européen à la recherche d’un homme (un ami ? lui-même ?) perdu (enfui ? fictif ?) en Inde. J’ai rencontré avec lui des personnages inattendus de Bombay à Goa, des lieux sinistres aux murs lépreux que côtoient des oasis de luxe pour touristes occidentaux. La fin du livre, banale, un peu facile (la rencontre avec une photographe), casse mon enchantement, dommage. Mais il reste un périple intérieur, une ambiance calme et pesante, des mots justes qui jonglent entre... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 août 2010

La nuit juste avant les fôrets

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> "La nuit juste avant les forêts" est un long cri de solitude, une marche désespérée vers l’autre. Un homme la nuit, sous la pluie, aborde un autre homme, plus jeune, passif, qui l’écoute dans un café où ils se réfugient. Il lui dit les "salauds" qui mènent le monde, et ceux qui sont là, partout ; le travail à l’usine qu’il ne veut plus ; la putain morte seule ; cette chambre qu’il cherche pour la nuit… ... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 00:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2010

Les derniers jours d'Emmanuel Kant

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Livre fiction, craquant d’ironie ce qui n’enlève en rien la tendresse, sur les dernières années de la vie de Kant et sur son agonie. Avec comme point de départ sa grande admiration pour Kant qu’il considérait comme un summum d’intelligence, Thomas de Quincey traite ici de la déchéance physique et intellectuelle qui s’ensuit, inexorablement, avec la vieillesse. Et c’est la vie quotidienne, où se mêlent histoire et fiction, du... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2010

Histoire de ma vie

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Fresque sociale, "Histoire de ma vie" est extrait de "Gens de Pékin". Plutôt sympas ces petits poches à 2 euros qui permettent une approche d’un auteur que l’on n'a pas encore lu, avant de passer à une œuvre complète. Passage qui pour ma part n’aura pas lieu ici, du moins pas avec ce livre où je me suis passablement ennuyée : ni la façon de conter, ni le style ne m’ont retenu. Restent, avec du recul, des... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 00:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 août 2010

Un coup d'aile

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } -->Deux nouvelles, étranges et aériennes, fantastiques toutes deux : un ange mystérieux dans un hôtel de villégiature pour « un coup d’aile » ; et le très beau texte « La vénitienne » : Simpson tombe amoureux de la femme représentée sur un tableau, chez son ami, et qui ressemble étrangement à la femme du collectionneur Magor invité également dans ce château pendant ces quelques jours. Une attirance telle qu’il est happé par le tableau, s’y... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 00:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,