août 20101 : tendre souvenir de lecture à l'évocation de ce livre... et puis la mort de Jacques Chauviré en 2005.

------

jacques_chauvir_C’est une obsession, un but ultime, un bonheur si proche et pourtant si difficile à atteindre : toucher les seins d’Elisa, y blottir sa tête.

L’éveil de la sensualité pour un petit garçon de cinq ans, mêlé à la recherche d’un geste maternel : Jacques est amoureux d’Elisa… et Elisa à 18 ans !

L’histoire est d’autant plus belle qu’elle est racontée aujourd’hui, tant d’années après : Jacques Chauviré est maintenant un vieil homme de 88 ans (si, si), qui a gardé et a su nous faire partager la délicatesse et la sensibilité de son amour d’enfant. Par deux fois il reverra Elisa, dans des conditions que je vous laisse découvrir.

En parallèle, la vie d’un enfant élevé par des femmes, un père mort à la guerre qu’il n’a jamais connu mais dont la présence est vive, entretenue par la mère.

Je ne connaissais rien de cet auteur, je vous fais partager les quelques indications sur la quatrième de couverture : Jacques Chauviré est né en 1915 près de Lyon, il fut médecin pendant 40 ans à Neuville-sur-Sâone où il vit toujours. Il a été l’ami de Jean Reverzy, Claude Roy et Albert Camus. Sa bibliographie comprend 5 romans parus chez Gallimard et 2 recueils de nouvelles.

Chauviré, l’enfant-vieillard ou le vieillard-enfant comme il se nomme lui-même, comprend aujourd’hui que : « Je ne me suis jamais suffi à moi-même. J’ai toujours eu besoin d’autrui non pas tant en esprit ou paroles qu’en présence charnelle. » Une petite phrase extrait de ce livre et qui reflète tout à fait ce besoin impétueux de contact physique. Et pour moi le désir de découvrir d’autres de ses ouvrages.

Titre : Elisa | Auteur : Jacques Chauviré | Editeur : Temps qu’il fait (Le) | Thème : Littérature française (zazieweb 05/01/2004)