pays_de_neigeseptembre 2010 : Yasunari Kawabata a toujours une place primordiale dans mon panthéon personnel, et "Pays de neige", que j'ai découvert en 2003, puis relu plusieurs fois depuis, est un de mes livres préférés. Les sentiments humains y sont décrits avec tant de subtilité.

Tout ce déroule dans un petit village suspendu à une montagne enneigée : un homme, deux femmes, des regards, des double-sens, des non-dits...

-----

Et me voici contaminée par la sensibilité de Kawabata : un doux tourment dont on ne guérit guère… mais qui s’en plaindrait. Si « Pays de neige » et « Les belles endormies » restent pour moi les plus beaux livres de ce maître japonais, toutes ses oeuvres sont imprégnées de sentiments délicats, de passions troubles, d’une sensualité à mots couverts, séparées par des cloisons si fines, aussi fragiles que le papier des murs coulissants des intérieurs japonais derrière lesquels se déroule la cérémonie du thé. Plus moderne bien sûr, mais dans la droite ligne du Maître, Yoko Ogawa procède d’une façon similaire, par petites touches, pour transcrire des ambiances envoûtantes.

Titre : Pays de neige | Auteur : Yasunari Kawabata | Editeur : LGF | Thème : Littératures asiatiques  -  (zazieweb 16/01/2003)