IMG_0001septembre 2010 : "Lettres à Anna Teskova" est un livre qui faisait partie de la sélection du Prix de la Petite Edition lancé par zazieweb.com (site fermé l'an dernier) en 2003 : 20 livres pour 20 jurés dont je faisais partie (déjà). C'est ainsi que j'ai connu Marina Tsvaeteva et qu'elle compte depuis parmi mes écrivains indispensables.

Ces lettres, je les relis aujourd'hui avec toujours la même émotion et le même intérêt pour cette femme hors du commun, et pour son écriture vive, vivante, vivifiante ! Marina écrit sa correspondance comme d'autres auteurs écrivent un journal, tout y est travaillé, pointu, puissant.

IMG_0002Je ne retrouve pas sur le net la couverture, ce livre doit être épuisé, les Editions Clémence Hiver étant un tout petit éditeur, voici deux photos de mon exemplaire.

Mais si ces lettres vous tentent (et elles sont magnifiques), vous pouvez également trouver cette même correspondance mais cette fois-ci aux Editions des Syrtes sous le titre "Lettres à Anna", avec une traduction d'Eveline Amoursky qui avait déjà traduit superbement les "Lettres du moulin de Wilno" dont j'avais parlé le mois dernier.

Dans l'actualité de cette traductrice liée à Marina Tsvetaeva, est paru cette année "Les carnets", inédits en français, mais là, jene peux pas en dire plus, je ne les ai pas encore lus.

lettres___anna


-----------

Ce que j'en disais en 2003 (pas terrible, mais je débutais... sourire...) :

Ce livre est déjà un petit chef d’œuvre par sa conception : son format d’abord, celui d’une enveloppe comme pour contenir tous ces trésors de correspondance de 1922 à 1939 entre l’écrivain Marina Tsvetaeva et son amie Anna Teskova. L’impression de trésor confirmé par la qualité de la couverture, très épaisse, encollée d’un papier ivoire qui enserre un livre épais, lourd. On aime déjà le saisir, le sentir ainsi entre les doigts.

En le tournant, la surprise des surprises : le dos du livre reproduit une enveloppe, incrustée dans la 4ème de couverture, dans laquelle est glissé un livret vert. Je le sors, le feuillette, en lis des passages : repères chronologiques, bibliographie… et surtout la lettre émouvante d’Anna Teskova lorsqu’elle apprend la mort de Marina Tsvetaeva.

Ranger le livret, reprendre le livre, avoir l’impression agréable que le tout a été monté à la main, pièce par pièce. Puis picorer au hasard quelques lignes, être touchée, immédiatement, par le ton, par le style, par les propos saisis çà et là.

Ne pas me précipiter, le reposer sagement, là. Je sais, je sens, dès à présent, le plaisir immense que j’aurai à me glisser bientôt dans cette correspondance. Et je savoure l’instant présent de l’attente.

Titre : Lettres à Anna Teskova (Prague, 1922 - Paris, 1939) | Auteur : Marina Tsvetaeva | Editeur : Clémence Hiver | Thème : Littérature russe  -  (zazieweb 23/01/2003)