autinDes textes courts, agréables comme de petits cailloux ronds que l'on fait rouler sous la langue ou que l'on caresse au fond d'une poche, bien écrits, parsemés d'autodérision et d'humour, un peu à la façon des écrivains du Montana (et je pense à Carver, et à Brautigan davantage encore...) qui relatent les scènes du quotidien d'un poète retiré dans son village du Vaucluse, et sa façon désabusée de voir le monde autour de lui.

Quelques récurrences viennent égayer ces textes plus travaillés qu'il n'y parait : la femme du poète, le vin blanc, les andouillettes (si, si),... ou au contraire la pluie qui plombe le moral de notre poète qui n'avait pas besoin de cela.

Hymne à la vie tranquille, à la paresse, au bonheur de reporter au lendemain, "Toute une vie bien ratée" est un excellent recueil d'une vingtaine de textes, avec de petites perles comme le texte éponyme, ou "les années Arlette", ou "l'écrivain"... tous en fait !

----

Extrait :

Je me suis laissé flotter jusqu'à la cuisine sans même faire l'effort de pagayer et là, vite fait sur le gaz, mon andouillette s'est sagement mise à grésiller toute seule dans son poêlon tandis que la T.S.F. déversait son bulletin d'informations au-dessus du beurre brûlant. Ici ça s'étripait au coupe-coupe, là ça s'éventrait à l'artillerie lourde, partout ça canonnait et pilonnait et moi je touillais ma sauce moutarde avec un filet de pouilly-fuissé, inquiet soudain de voir l'univers se désintégrer en mille morceaux me laissant seul avec cette unique rescapée d'andouillette déjà à moitié cuite pour recommencer du début toute l'histoire de l'humanité et , à partir de quasiment zéro. Vraiment, ce n'était pas un jour à accomplir une telle prouesse : j'ai tourné le bouton du poste, instaurant ainsi la paix mondiale dans ma cuisine, et je me suis tranquillement régalé.

Auteur : Pierre Autin-Grenier - Titre : Toute une vie bien ratée - Edition : Gallimard