lambertVernissage samedi de la nouvelle exposition de la Collection Lambert à Avignon, "Le temps retrouvé", une réussite avec une véritable harmonie des salles toutes consacrées à la photographie. Cette année, l'artiste invité, "Cy Twombly", invite à son tour : des artistes disparus du XIXème siècle ou des contemporains, mais tous, peintres ou sculpteurs, ont un lien avec la photo.

La première salle est consacrée à des photographies d'oeuvres de Rodin, photos qu'il a lui-même retouchées à la gouache ou à l'encre. Plus loin, des photos de Brancusi. Puis, totalement différent, un mur et demi couvert de photos minimalistes de So LeWitt qui répertorie sur chaque cliché un détail de son appartement qu'il doit quitter.

Belle aussi, la série de photos de Louise Lawler : une mise en abîme de photos d'artistes accrochées dans des intérieurs privés ou dans des salles d'expo, et photographiées à leur tour.

latirguesLe donjon est superbe : émouvantes les toutes petites photos de Marthe que Bonnard a figées sur le papier (elle est aussi belle que sur les tableaux), tout comme les photos de danseuses de Dugas.degas Et cette invention magique, ce mur blanc où est fixée une série de sortes de jumelles (j'ai du mal à le décrire, mais c'est excellent), où, si l'on s'y penche, on sourit en voyant d'étonnants stéréocopies de Lartigues ! Jolie invention, très ludique, tout à fait dans l'esprit de ce photographe.

On découvre aussi une surprenante installation de David Claerbout : une grande vidéo recto/verso où une femme, immobile, semble dormir dans un rocking-chair. Mais si on avance, son visage se tourne vers vous, elle commence à se balancer lentement, et son regard vous fixe (tout est actionné par un système de capteurs compliqués).

D'autres encore, impossible de tout nommer là, mais de très belles salles encore (je pense par exemple, au petit film de Sacha Guitry sur Rodin, Renoir...).

cy2Puis, le rez-de-chaussée dont toutes les salles sont consacrées au travail photographique de Cy Twombly : des portraits, des intérieurs, des natures mortes, des fleurs (que ses pivoines sont belles !), et des bords de mer tout en douceur.

L'expo commence mardi 12 juin et se prolonge jusqu'au 31 octobre. Personnellement, j'y retournerai pour revoir tranquillement certaines oeuvres.

(ps : et une mention spéciale à ma petite soeur qui a fait tous les cadres des oeuvres de Cy Twombly dans les sept salles qui lui sont consacrées...sourire...)