EbaucheReprise d'un très bon spectacle créé en 2007-2008 à Paris par François Berreur d'après le journal de Jean-Luc Lagarce, et présenté cette année à l'Auditorium du Pontet, lieu nouvellement rattaché au Festival d'Avignon.

Seul en scène, Laurent Poitrenaux incarne d'une façon juste cet auteur et metteur en scène de théâtre disparu si jeune. Particulièrement efficace dans les traits d'humour de Lagarce, humour toujours présent même dans les situations les plus terribles de sa vie, humour salvateur, noyé d'une sensibilité extrême, Poitrenaux entre dans la peau de Lagarce, devient Lagarce pendant 2 heures.

ebauche2François Berreur, ami et exécuteur testamentaire de Lagarce, a compilé sans jamais rajouté une phrase, des extraits des deux tomes "journal 1977-1990" et "journal 1990-1995". Théâtre, aventures sexuelles, amour, famille (amour-haine), écriture, maladie, lectures... les mots de Jean-Luc Lagarce font mouche, sa fragilité et sa force nous touche intensément. D'autant plus que dans son journal, Lagarce s'adresse directement au lecteur, le questionne, le chahute, et que la façon dont il l'écrivit était déjà conçu comme une œuvre à part entière.

Par contre, je pense que c'est un spectacle que l'on apprécie davantage encore si on n'a pas lu ces journaux, si on est vierge ou presque de la vie de Lagarce. Le seul petit bémol que je mettrais vient de là : trop imprégné de ses écrits, on se l'approprit, on se fait soi-même une image de cet homme qui obligatoirement décale un peu de celle que l'on nous propose, on aurait bien voulu entendre tel ou tel passage, mais l'on sait qu'il est impossible de rendre totalement un journal de plus de 1000 pages en une centaine à peine.

Un extrait de "Ebauche d'un portrait"

Ebauche d'un portrait - Festival Avignon 2011 - Auditorium du Pontet