21 septembre 2010

Cercle

Oui, mais non. 150 pages lues tout de même, histoire de bien entrer dans l'ambiance, de laisser s'installer les personnages, les décors de ce livre deux fois primé. Mais comme tout cela me semble si nombriliste (alors que l'auteur s'en défend). Sur ces 150 pages, deux seules m'ont plu, sur Ulysse, l'interprétation qu'en fait un des personnages rencontrés par le "héros". Un peu léger pour avoir envie de continuer les quelques 350 pages suivantes. Moi, je descend là, sans regret.
Posté par lireaujardin à 12:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]