30 août 2010

Charles Juliet - Affûts

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> "paupières closes lèvres gonflées les bras lourds se mouvant avec lenteur et tant de secrets dans ses formes ses courbes la tiédeur de sa nuit elle est érigée au-dessus de moi qui m’érige en ses flancs celle qui étend sur moi l’abondante ramure de son chêne me berce du murmure de ses feuilles me comble de toutes les richesses de ses eaux" Charles Juliet, Affûts, Partie V, P.O.L. éditeur, 1990, p. 118
Posté par lireaujardin à 21:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :