23 juin 2011

Adieu la vie, adieu l'amour

Mon premier Juan Marsé, et c'est certain, il y en aura d'autres. Ecriture splendide, poétique et puissante, qui sert à merveille les histoires emmêlées des bas-fonds de Barcelone pendant les dernières années du sinistre règne de Franco. Une bande de gamins dans des ruelles sordides d'un quartier détruit maintenant, dont un des jeux est de se raconter des "aventoches" qui se mêlent à la réalité, impossible d'extirper le vrai du faux, qu'importe. D'autres jeux plus lugubres, des anarchistes, des indics, des religieuses, des voyous, des... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :