22 février 2012

Carnet de notes 2001 - 2010 - extrait 14

Lun 27.8.2007 [...] Je quitte la maison vers trois heures, commence à noter les éléments de la préface pour l'ouvrage sur les écrivains limousins dans le RER, change à Saint-Michel et me retrouve, peu avant cinq heures, devant la porte B de la Maison de la radio. Accueilli, rituellement, par Didier Pinaud et Alain Veinstein. Je fais la facheuse découverte, qui est que les petites histoires du Carnet de notes ne valent que pour moi, qu'il n'y a pas lieu d'embêter le monde avec ça (j'avais la même impression, au printemps, mais pas au... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 février 2012

Carnet de notes 2001 - 2010 - extrait 13

Choc culturel, social, entre les collèges des banlieues, parfois des ZEP, où Pierre Bergounioux a enseigné pendant presque quarante ans, et l'ENSBA de Paris qui est allé le chercher pour enseigner la littérature à ses étudiants. Il aura hésité, beaucoup, avant de dire oui, de peur de perdre cette liberté qu'il avait en contre-partie de la peine qui était devenue sienne d'enseigner en collège, et le devoir qu'il se faisait de préparer ses cours au plus haut niveau face à un public demandeur, exigeant. Lu. 15. 1. 2007 Je découvre,... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 08:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 février 2012

Il faudrait s'arracher le coeur

Très beau livre de Dominique Fabre, sensible, émouvant, où le narrateur nous livre trois passages de sa vie adolescente, dans le début des années 80, en banlieue parisienne. Divisé en trois parties, dont la première, éponyme, "Il faudrait s'arracher le coeur" nous dévoile l'attrait qu'il a pour un jeune garçon de bonne famille, étudiant, à tendance suicidaire, dont il est amoureux secrétement. "Je vais devoir vous laisser" expose un épidose plus ancien, et terriblement ravageur, du départ du père, de la distance creusée qui n'est... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 22:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 février 2012

Carnet de notes 2001 - 2010 - extrait 12

Je 20.4.2006 [...] La ville s'éveille. Je croise des collégiens, de lycéens, traverse le canal du Midi et prends un ticket pour Blagnac, à la gare routière. On attend le bus sous une vaste dalle de béton. Des SDF s'engouffrent dans les locaux sanitaires pour faire un brin de toilette. Je ne peux me résoudre à croire que pareille misère soit tolérée, que la puissance publique se désintéresse de cette détresse, de ce malheur qui frappe des centaines de milliers de gens. Oui, mais les forces de gauche ont perdu la bataille, voilà une... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 21:28 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
15 février 2012

Citronnade

Des nouvelles bien ficelées, de bonnes chutes, "Citronnade" est un petit recueil dont le sujet principal est l'amour passion de jeunes garçons ou jeunes adultes pour des filles sexy qui semblent sortir d'un rêve. Le contraste entre le tumulte des coeurs et une sorte de froideur dans l'ennoncé est plutôt saisissant, mais laisse une distance s'installer entre les personnages et le lecteur. Belle écriture, cisellée, pour un des premiers livres de Stéphane Guibourgé, ça donne envie d'aller plus loin à la découverte de cet auteur, de voir... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 08:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 février 2012

Carnet de notes 2001 - 2010 - extrait 11

Me 3.8.2005 [...] Matin clair et frais. Je range les papiers. Cathy ne descend qu'à huit heures. Je songe au spectacle très charmant qu'elle m'offrait, le matin, à son insu, lorsqu'elle ouvrait les volets de sa chambre, à l'étage, aux Bordes, et que j'étais penché, depuis l'aurore, sur la table de soudure, devant la resserre à bois. Elle apparaissait dans l'encadrement de la fenêtre, m'apercevait, levait le bras contre lequel elle appuyait sa tête, dans un geste plein de tendresse et de grâce. Et j'étais là, sombre et laid, accroupi... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 17:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 février 2012

Carnet de notes 2001 - 2010 - extrait 10

Me 27.7.2005 [...] La N89 est à peu près vide. Il me semble rouler dans l'oubli bienheureux de l'âge, de la peine, de tout. Un reflet échappé de l'adolescence, des grandes espérances colore ma route, entre les bois, au pays vert. Je voudrais que le voyage n'ait pas de fin. Auteur : Pierre Bergounioux - Titre : Carnet de notes 2001 - 2010 - Editions Verdier
Posté par lireaujardin à 11:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 février 2012

Carnet de notes 2001 - 2010 - extrait 9

Il est des moments étranges où l'univers de lecture et la réalité se fondent ou au contraire s'entrechoquent. Dans cette vague de grand froid qui s'est abattu sur nous (avec le mistral violent et glacial nous oscillons entre un ressenti de -15° à -17°, les grandes roues de la rues des Teinturiers sont prises dans de la glace épaisse, impensable en Provence), les pages dans lesquelles je plonge relatent la terrible canicule de 2003. Et lorsque Pierre Bergounioux évoque les 40° constants que nous avons vécus, l'amplitude thermique entre... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 09:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
06 février 2012

Carnet de notes 2001 - 2010 - extrait 8

Dans une écriture toujours splendide, Pierre Bergounioux analyse, sans fin, le passé, pour conduire mieux l'avenir. Mais désormais, à ce stade de la vie, ses pensées s'assombrissent et l'avenir s'obscurcit. Avec l'exigence qu'il s'est donné pour conduire sa vie, son constat devient plus amer. La photo, superbe, est d'Olivier Roller --- Extrait Lu 4.8.2003 [...] Je continue de vider les bibliothèques du sous-sol, de mettre en caisse des livres que je ne lirai plus et cette occupation s'accompagne de pensées funèbres. Je remue les... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 février 2012

Le club des incorrigibles optimistes

On passe un bon moment à se plonger dans ce livre, très prenant, qui retrace les années 50-60 à Paris, vu avec les yeux de Michel, dont l'adolescence va se heurter à l'incompréhension des générations, à la guerre d'Algérie, au monde discret des réfugiés des pays de l'est qui créé le mystérieux club des incorrigibles optimistes. Pêle-mêle on rencontre aussi au fil des pages Sartre et Kessel, le rock, les baby-foot ou les échecs, le parti communiste et la fête de l'huma pour certains, l'ascension sociale d'après-guerre pour d'autres...... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]