05 janvier 2013

Lettres de la montagne & Lettres de la fin

De Marina Tsvetaeva, je connaissais le Poème de la montagne et le Poème de la fin, mais pas ces lettres. Elles en sont pourtant la génése et la clé. Au cours de l'année 1923, Marina Tsvetaeva vit une histoire d'amour passionnelle avec Konstantin Rodzevitch. De la rencontre à la rupture, ce sont 31 lettres de la poétesse russe qui seront retrouvées, conservées par son destinataire. La démesure, la passion, le feu sont les domaines de Marina. Eternelle, indomptable, elle est sans commune mesure avec quiconque. J'avais noté dans un... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 novembre 2010

La neige

Neige, neige,Plus blanche que linge,Femme ligedu sort : blanche neige.Sortilège !Que suis-je et où vais-je ?Sortirai-jeVif de cette terre Neuve ? Neige,Plus blanche que pageNeuve neigePlus blanche que rageSlave... Rafale, rafaleAux mille pétales,Aux mille coupoles,Rafale-la-Folle ! Toi une, toi foule,Toi mille, toi râle,Rafale-la-SaouleRafale-la-PâleDébride, dételle,Désole, détale,A grands coups de pelle,A grands coups de balle. Cavale de flamme,Fatale Mongole,Rafale-la-Femme,Rafale, raffole. poème écrit en français en 1923. ... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 00:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
22 octobre 2010

Tentative de jalousie

Comment ça va la vie avec une autre,plus simple, n'est-ce pas ? _ Rames, claquez ! _S'est-il vite, le profil de la côte,Le souvenir, s'est-il vite masqué. De moi, de moi, île désamarrée ? (Voguant de par le ciel, non sur les flots !) Ames ! Jamais amantes ne serez ! Soeurs vous serez ! Soeurs : vous ! C'est votre lot ! Comment ça va la vie près d'une femme Simple ? C'est comment sans divinités ? Votre souveraine, prince profane, Détrônates (ledit trône quitté), Comment ça va la vie, les froissis d'ailes, Les tracas ? Le... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 23:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
23 septembre 2010

Marina Tsvetaeva - Lettres à Anna Teskova, extrait

"Nous vivons notre deuxième semaine ici. Je me - morfonds. Je n'ai nullement besoin d'une telle beauté, de tant de beauté : la mer, les montagnes, le myrte, le mimosa en fleur, etc. Me suffit - un seul arbre à ma fenêtre ou ma colline de bruyère de Vsenory. Une beauté pareille m'impose une responsabilité - l'extase continue. (Tant de gens pourtant seraient heureux à ma place ! Tous !). Moi, cette beauté continuelle - m'accable. Je n'ai rien à offrir en retour. J'ai toujours aimé les choses modestes : les endroits simples et... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 00:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 septembre 2010

Lettres à Anna Teskova

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> septembre 2010 : "Lettres à Anna Teskova" est un livre qui faisait partie de la sélection du Prix de la Petite Edition lancé par zazieweb.com (site fermé l'an dernier) en 2003 : 20 livres pour 20 jurés dont je faisais partie (déjà). C'est ainsi que j'ai connu Marina Tsvaeteva et qu'elle compte depuis parmi mes écrivains indispensables. Ces lettres, je les relis aujourd'hui avec toujours la même émotion et le même intérêt pour cette femme hors du... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 17:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 août 2010

Marina Tsvetaeva

"Je sens que je vous dis trop, mais trop a toujours été la mesure de mon monde intérieur". Marina Tsvetaeva, Vivre dans le feu
Posté par lireaujardin à 09:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2010

Marina Tsvetaeva - Le ciel brûle... suite

"… J’aimerais vivre avec vous,Dans une petite ville,Aux éternels crépuscules,Aux éternels carillons.Et dans une petite auberge de campagne_Le tintement grêleD’une pendule ancienne _ goutte à goutte de temps.Et parfois, le soir, montant de quelques mansardes _Une flûte,Et le flûtiste lui-même à la fenêtre.Et peut-être, ne m’aimeriez vous même pas…Au milieu de la chambre _ une énorme poêle de faïence,Sur chaque carreau, une image :Rose, cœur et navire.Tandis qu’à l’unique fenêtre _Il neige, neige, neige.Vous seriez allongé tel que... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 13:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2010

Marina Tsvetaeva - Le ciel brûle (extrait)

"_ Si le sort est jeté _Va pour l’amour !Dans le ciel dément, orageux _La glace et le sang.Je t’attends cette nuitAprès deux heures :A l’heure où gronde en moiLe sang et l’esprit." 13 mai 1917 - Marina Tsvétaïéva, Le ciel brûle, Poésie Gallimard, 1999, p. 73
Posté par lireaujardin à 13:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2010

Correspondance à trois

C’est une rencontre épistolaire foudroyante, de quelques mois seulement, entre trois grands poètes, reconnus par leurs contemporains : épistolaire seulement puisque jamais cette rencontre à trois, tant désirée, n’aura lieu.Cela s’est passé en 1926, entre Rainer Maria Rilke soigné en Suisse, Marina Tsvétaïeva exilée en France et Boris Pasternak resté en Russie. Ils ont cherché la langue qui correspondait le mieux à leurs émotions : ils écrivirent en russe et en allemand, tentèrent le français. Entrave supplémentaire à leur situation... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 15:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2010

Vivre dans le feu

Le "vivre-écrire" de Marina Tsvetaeva est à prendre au pied de la lettre. Rarement un auteur n’a autant mêlé sa vie à l’écriture. Par "vivre-écrire" il faut entendre fusion totale de la vie intime et quotidienne et de l’écriture, et non pas vivre pour écrire qui est une approche absolument différente. Ses nombreuses correspondances sont autant de proses littéraires où elle peut dévoiler sentiments profonds et hautes envolées d’âme avec la même force que des descriptions hyperréalistes d’un quotidien écrasant... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 14:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,