30 mai 2012

Interdiction absolue de toucher les filles même tombées à terre

Il faut entrer dans le jeu et se laisser porter, emporter, par les mots de Claude Favre, lire sans coupure son poème pour en ressentir la puissance, l'élan. Dans cette longue chute des filles, on sent l'urgence d'écrire, la puissance des mots, les hachures saccadées qui rythment les images que ces mots nous évoquent : des filles au quotidien, des filles en détresse, des filles bousculées par la vie, des filles de tous les jours... Un livre que l'on lit recto/verso, et sur l'autre côté, un très beau texte d'Eric Pessan, inspiré... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 23:38 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

18 mars 2011

Lecture Blaise Cendrars - La Prose du Transsibérien

Bon, bof, pas été convaincue par cette prestation hier soir donnée au Musée Vouland d'Avignon. J'ai trouvé le comédien un peu fade, à part quelques envolées, l'ensemble était peu convaincant, impersonnel, là où il aurait fallu de la grandeur, de l'emphase, de la force, le texte s'y prêtait (car il s'agissait tout de même de La Prose du Transsibérien de Blaise Cendrars). Les interludes au violon était du même style, pas mauvais, pas extraordinaires non plus. Et la projection de vidéos ou d'images était carrement catastrophique : le... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 10:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
14 mars 2011

Le printemps des poètes - Lecture au Musée Vouland

"Blaise, dis, sommes-nous bien loin de Montmartre?"... sont les tous premiers mots de la sublime "Prose du Transsibérien" qui résonnent toujours en moi depuis sa découverte lointaine. Et jeudi 17 mars, à 18h, le Musée Vouland d'Avignon présente une lecture de ce poème de Blaise Cendrars, par le comédien Jean-Claude Delalondre dans le cadre du Printemps des poètes. Me laisserais bien tenter si j'arrive à caser ce rendez-vous poètique dans mon emploi du temps. photo : portrait de Blaise Cendrars par Modigliani Extrait de la lettre... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 16:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 février 2011

Victor Segalen - Regard sur la Chine

Un excellent documentaire, "Victor Segalen - Regard sur la Chine", passé samedi sur Arte, et que l'on peut voir encore quelques jours sur Arte 7 Vidéos si, comme moi, vous l'avez raté. Il s'agit de la deuxième expédition de cet archéologue-explorateur-poète de fin 1913 à aout 1914 (interrompu par la déclaration de guerre), 6 000 kilomètres à pied et à cheval  dans la région du Sichuan (sud-ouest de la Chine, près du Tibet) à la recherche des richesses de l'art de la Dynastie Han (vieille de 2000 ans), principalement... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 décembre 2010

Un mage en été

Un très beau texte signé Olivier Cadiot. De la poésie en prose, écrite pour être jouer au théâtre, et écrite pour être jouer par Laurent Poitrenaux pour le festival d'Avignon 2010 (puis à Paris et en tournée). Mais le texte tient par lui-seul et se lit avec délectation. Le narrateur est Robinson, comme dans tous les textes d'Olivier Cadiot (je l'avais découvert avec "Un nid pour quoi faire". Il est ici mage, n'en est pas très sûr en fait, questionne, se questionne. Il voit une photo dans un journal (extrait ci-dessous) et... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 11:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 novembre 2010

La neige

Neige, neige,Plus blanche que linge,Femme ligedu sort : blanche neige.Sortilège !Que suis-je et où vais-je ?Sortirai-jeVif de cette terre Neuve ? Neige,Plus blanche que pageNeuve neigePlus blanche que rageSlave... Rafale, rafaleAux mille pétales,Aux mille coupoles,Rafale-la-Folle ! Toi une, toi foule,Toi mille, toi râle,Rafale-la-SaouleRafale-la-PâleDébride, dételle,Désole, détale,A grands coups de pelle,A grands coups de balle. Cavale de flamme,Fatale Mongole,Rafale-la-Femme,Rafale, raffole. poème écrit en français en 1923. ... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 00:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 octobre 2010

Tentative de jalousie

Comment ça va la vie avec une autre,plus simple, n'est-ce pas ? _ Rames, claquez ! _S'est-il vite, le profil de la côte,Le souvenir, s'est-il vite masqué. De moi, de moi, île désamarrée ? (Voguant de par le ciel, non sur les flots !) Ames ! Jamais amantes ne serez ! Soeurs vous serez ! Soeurs : vous ! C'est votre lot ! Comment ça va la vie près d'une femme Simple ? C'est comment sans divinités ? Votre souveraine, prince profane, Détrônates (ledit trône quitté), Comment ça va la vie, les froissis d'ailes, Les tracas ? Le... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 23:20 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
22 septembre 2010

L'énigme du retour

Un des plus beaux livres que j'ai lu cette année. L'écriture de Dany Laferrière est superbe, poétique et puissante. Revenu à Haïti après des années d'exil au Canada, tout comme son père a été exilé avant lui (à New-York où il y est mort), l'auteur parcours l'île avec son neveu (jeune garçon au travers duquel on découvre une jeunesse qui se cherche douloureusement) sur les traces de ce père qu'il a si peu connu. Déjà original par son écriture, "l'énigme du retour" est écrit en vers libres et en prose mêlés. Sur les pas de... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 12:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2010

Julio Cortàzar - Trottoirs de Buenos Aires

Quand nous étions gosses, on l'appelait le troittoret ça lui plaisait qu'on l'aimât.Sur son dos patient nous avons dessinétant de marelles. Plus tard, déjà crâneurs, claquant des talons,nous tournions en bande autour des ruesen sifflant fort pour que la blondede l'épicerie se montre à la fenêtre. Un jour se fut mon tour de partir très loinmais je n'ai jamais oublié les troittors. Ici ou là-bas, je les sens dans mes semelles  comme la caresse fidèle de ma terre. Julio Cortàzar - Crépuscule d'automne - Les trottoirs -... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 septembre 2010

Crépuscule d'automne

L'écriture de Cortàzar me plait, m'a toujours plu. Sa liberté, ses questionnements, son univers, tout cela me touche. Dans "Crépuscule d'automne" s'enlacent poèmes et prose, et j'aime l'entendre décrire les conditions de naissance de ses poèmes, pour qui, pour quoi, quel était l'atmosphère qui les a vus naître. Ils en prennent une force supplémentaire, me font pénétrer dans un monde pas si lointain, où la jeunesse intellectuelle argentine espérait, ou se désespérait.Dans ce livre pourtant, tous ne m'ont pas touchés de la... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 07:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,