06 septembre 2010

Nous nous connaissons déjà - (le livre)

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Avec comme fond une histoire très morbide de photographies prises pendant la deuxième guerre, la recherche du photographe occasionnel va emmener la narratrice dans un lacis de questions, de réflexions, alimenté par la rencontre de Laura. La vie des deux femmes se côtoie et se croise par des hasards qui n’en sont pas, et les rares fois où la rencontre a lieu, leur sensibilité si proche éclate avec douceur et s’affirme. Si l’écriture d’Anne-Marie Garat... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 17:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

31 août 2010

Istvan arrive par le train du soir

<!-- @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } --> Une belle amitié masculine avec ses élans et ses rejets, entre Joseph le narrateur et Istvan arrivant de Budapest, la quarantaine tous les deux, et qui sera le fil conducteur de ce roman. A moins que ce ne soit la recherche de soi dans le passé familial ou amoureux. Ou la constatation d’un amour fort donc fragile car à entretenir tel un feu chaque jour. Mais aussi la découverte d’un homme étendu mort à côté de ses cages à lapins depuis huit jours. ... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 07:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 août 2010

Nous nous connaissons déjà - (la rencontre)

août 2010 : je me souviens de cette rencontre au salon du livre, de cette correspondance qui a suivi, du cadeau que m'avait envoyé Anne-Marie Garat, "La rotonde"... de cette femme chaleureuse. Puis A-M Garat a choisi d'écrire une saga historique qui a commencé par "Dans la main du diable" : c'est bien fait, bien écrit, mais trop loin de ce que j'ai aimé chez cette auteur, de ce que je recherche dans la lecture. ----- S’il ne devait y avoir qu’une seule rencontre dont j’espérais la réalisation au Salon du livre... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2010

Une faim de loup

Un mot, un seul : jubilatoire !Bon, c’est un peu court, poussons un peu plus loin. Ecrire "Une faim de loup", un essai avec comme trame, comme fil conducteur et comme assise "Le petit chaperon rouge", pas n’importe lequel, celui de Perrault, 3 pages à peine ; nous livrer en retour 200 pages riches d’analyses, d’explications historiques, d’études sociologiques et psychologiques, et surtout le double rapport destructeur mère/fille en l’absence du père (petit chaperon rouge/mère – mère/mère-grand), le tout bardé... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 août 2010

La rotonde

Un livre hors norme, une mécanique obsessionnelle de description, un tableau panoramique que l’auteur déploie et que le lecteur "voit" en suivant les points cardinaux. C’est un parcours à faire à deux, écrivain et lecteur.En refermant ce livre, m’est revenu lentement la lecture de "Peintures" de Victor Segalen. Non par le contenu, mais en partie par l’esprit. Je l’ai ressorti de ma bibliothèque et j’ai relu l’introduction. Les mots que Segalen nous livre vont comme un gant à cet ouvrage, en voici un extrait... [Lire la suite]
Posté par lireaujardin à 09:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]